Construire en publique pour être transparent

Construire en publique pour être humain et crédible aux yeux de son publique.

Tout d’abord, faut-il encore avoir un publique… pour construire en publique.

Ensuite, faut-il pouvoir se livrer et écrire sans langue de bois ?

Si je ne suis pas sûr de cette première phrase, la seconde me parait être évidente.

Je me sens surmené et stressé.

C’est la raison d’être de ce blog.

Il y a des outils pour gérer cela, alors je me lance à la maitrise de ceux-ci.

Même si les outils de détentes sont connus, il peut nous arriver de stresser.

L’écart entre l’ignorance et le savoir est moindre que l’écart entre le savoir et la maitrise (qui demande une action physique ou de réflexion).

En seulement quelques jours et grâce à un retour à l’essentiel, je me sens déjà mieux.

L’une des astuces, pour moi, a été de tout écrire sur une feuille et de voir ce qu’il y avait dans ma tête.

Beaucoup de choses minimes à réaliser …

Avec quelques points importants sur lesquels il me fallait avancer.

Ces points importants n’étaient pas visibles en amont de l’exercice :

La capture :

  • prendre une feuille blanche
  • y noter tout ce que l’on doit faire
  • ainsi que toutes les idées (même les farfelues)
  • dessiner si tu en as envie

Surtout, n’essaie pas de classer !

C’est seulement dans un second temps que la réflexion arrive.

La capture et la réflexion deux processus différents pour notre cerveau.

Autant, laisser le temps à l’un et l’autre de s’exprimer.

C’est justement dans cet exercice que l’envie de créer un blog se manifestait.

Tout en ayant l’envie de le construire en publique parce que …

…être vulnérable, construit les liens …

La carapace, c’est démodé.

D’où le titre : Construire en publique pour être honnête et crédible

Alors …

Ça parait peut-être ironique par rapport au premier article :

Retirer plutôt qu’ajouter pour faire simple tous les jours.

Mais pas tant que ça …

If you are overthinking, write. If you are underthinking, read.

Alex and Books

Je suis clairement dans une période où je pense trop.

Être surmené, c’est avoir trop de pensées ou trop d’action à réaliser au point de ne plus en voir le bout.

Écrire permet de tout sortir, de créer à partir de ce que l’on sait déjà.

Tu as déjà tout ce qu’il te faut.

Nous avons déjà tous ce dont on a besoin.

Ce blog est donc un hymne à la simplicité et à la confiance en soi.

Votre dévoué, David LIN

Laisser un commentaire